publicité

La Roche-sur-Yon : la Fnac ouvre son premier magasin franchisé

L'enseigne, qui dispose déjà de 88 magasins intégrés dans l'Hexagone, principalement dans les centres des grandes villes, a ouvert son premier magasin en franchise à la Roche-sur-Yon, dans un centre commercial de la périphérie.

  • ChT avec AFP
  • Publié le 24/10/2012 | 11:01, mis à jour le 24/10/2012 | 11:08
Le célèbre sac marron/jaune arrive à La Roche-sur-Yon © Maxppp
© Maxppp Le célèbre sac marron/jaune arrive à La Roche-sur-Yon
La Fnac, qui doit être introduite en Bourse début 2013, a décidé d'étendre son maillage territorial en France, en misant sur l'ouverture, dans des villes moyennes, de magasins franchisés, moins coûteux pour l'enseigne, et symboles de sa nouvelle
stratégie.
Elle compte ouvrir une trentaine de franchises en France à l'horizon 2015. "Nous visons principalement des villes petites et moyennes (de 40.000 à 100.000 habitants) sur lesquelles nous n'étions pas présents et où nous nous implanterons avec des formats adaptés", a expliqué Manuel Biota, responsable des partenariats et franchises à la Fnac.

Une soixantaine d'implantations a déjà été identifiée par l'enseigne culturelle qui table sur un rythme d'une dizaine de nouveaux franchisés par an, principalement au travers de partenariats avec des libraires. Si le premier franchisé vendéen aura une taille (1.700 m2) et des produits presque comparables aux magasins Fnac déjà existants - y compris les nouveaux concepts Kids et maison/design - l'agitateur culturel prévoit également de développer dans ses franchises des superficies plus petites de 300 à 900 mètres carrés.

 
Rémunérée par ses franchisés
L'ouverture de franchises était l'un des principaux axes du plan Fnac 2015, et qui vise notamment à étendre le maillage territorial du groupe. La franchise est un système très apprécié par les enseignes qui cherchent à se développer rapidement, aussi bien en terme de chiffres d'affaires que de présence géographique.
Par le biais d'un partenariat avec un chef d'entreprise, le franchiseur bénéficie d'une implantation souvent déjà existante, ce qui limite les investissements mobiliers. Il est en outre rémunéré par son franchisé pour les services qu'il lui propose, via un droit d'entrée et des redevances directes et indirectes. "C'est un partenariat qui vise à allier la force du concept et de la marque Fnac avec les savoir-faire locaux des franchisés", explique M. Biota.

La franchise ne sera toutefois pas le seul moyen de s'étendre pour l'enseigne. "Le développement se poursuivra également avec l'ouverture de nouveaux magasins intégrés". Plusieurs ouvertures en propre sont même déjà programmées pour 2013, dont une au futur centre commercial de Beaugrenelle à Paris.

les + lus

les + partagés